Retour express sur l’Inter-résidence ce 24 octobre à Paris

« Si Pole Emploi devient un Pole qui crée de la richesse relationnelle, nous aurons gagné »

L’inter-résidence, c’est quoi ?

C’est une journée de travail  regroupant des membres de Pôle Emploi national, chargés de l’expérimentation concernant les TPE, des responsables locaux en région (Lab régional et agence), des membres du Lab national et des membres de la 27ème région.

P1150751 - copie

Quel est son objectif ? …non pas de faire un comité de pilotage ni une réunion de validation de la 1ère semaine de résidence, à Avignon, en Octobre, mais bien de s’enrichir mutuellement entre les Lab, l’expérimentation nationale, la résidence, élargir les pistes de travail, partager les méthodes.

Comment l’inter-résidence du 24 octobre a-t-elle travaillé ?

Des temps de travail divers et bien délimités se sont succédés. Des matériaux et sujets abordés ont été nombreux et fructueux

> L’explicitation du sens, des modalités et des limites de la résidence a permis de croiser les freins et leviers du changement au sein de Pôle Emploi … parmi lesquels un point faible majeur autour des modalités démotivantes (on pourrait dire « castratrices » mais le terme n’a pas été utilisé dans la journée !) de l’évaluation des agents et des équipes…. Et un point fort concernant l’énergie, l’engagement et  le professionnalisme de nombreux agents. Les marges de manœuvre locale existent mais sont ténues.

> Un débat mouvant a permis d’aborder des questions centrales comme «  Le numérique améliore-t-il les prestations de Pôle Emploi ? »  ou encore « Pôle Emploi est-il LE spécialiste des questions d’emploi pour les TPE ? ».  Rien que ça !! On imagine les discussions…

P1150762 - copie

> Une séance de travail a été consacrée au verbatim collecté durant la résidence. Et le verbatim a généré du verbatim ! quelques éléments à mettre au débat :

  • Concernant la complexité des missions de Pôle Emploi
    • «Comment agir on arrive à une limite il faut dire à une profession comme la restauration qu’elle aura toujours du mal à recruter tant que les conditions de travail seront aussi trash, quelle stratégie avoir face à ces filières malades ? »
    • « On ne peut pas tout faire à PE ».
    • « l’intérim a les mêmes problèmes que Pôle Emploi. Les agences d’intérim travaillent mieux quand c’est la crise. »
  • Concernant l’image des TPE
    • « L’expé a une dimension sur la marque employeur. Il faut faire prendre conscience aux TPE de travailler sur l’image. Les Conseillers à Dominante Entreprise l’ont complétement intégré. »
    • « Il faut mettre en avant les avantages des TPE. »
  • Concernant l’adaptation de l’offre de Pôle Emploi pour les TPE :
    • « Il faut avoir une stratégie vis à vis des différentes catégories de TPE plus ou moins autonomes ».
    • « Expérience d’une agence qui a accompagné des agri sur leur droit  et la saisie des informations pour leurs attestations concernant les travailleurs étrangers . (Conseil RH). Après les agriculteurs ont fait appel à Pôle Emploi, en confiance»
    • « Rôle orienteur couteau suisse des Conseillers à Dominante Entreprise » (généraliste de l’emploi)
    • « Un accompagnement global a été mis en place pour DE très éloignés de l’emploi (handicap…) . Est-ce une idée à reprendre pour les TPE ? »
  • Concernant le numérique
    • Trop d’outils numériques « les CDE n’ont pas une image de la cartographie des outils. Le conseiller devrait utiliser l’outil pour se rassurer mais ne prend pas suffisamment de distance par rapport aux outils . Mais on travaille la dessus » (Catherine).
    • « Ce qui bloque les CDE, c’est le fait que l’outil, la tablette obère le contact , trop prenante, notamment pour ceux qui maitrisent mal. Ce que les employeurs attendent, c’est l’expert pas l’informaticien  (qui n’est qu’une transformation historique du CERFAlien ?) »
  • Concernant le management et les marges de manœuvres en local :
    • « Rôle du manager local des équipes de CDE est de faire le tri entre les consignes et prescriptions nationales »

> L’après midi de la journée d’Inter-résidence a été consacrée aux  14 orientations et pistes de travail que la semaine de Résidence d’octobre a fait germé…..dans le but de croiser les idées de progrès avec celles que portent et expérimentent les Lab et l’expérimentation nationale TPE.

Les 14 orientations seront détaillées sur le blog.

Nourrie, questionnée, enrichie par les regards des agents de Pôle Emploi, la Résidence a collecté maintes informations pour consolider ses regards et pistes de travail. … et pour préparer la 2ème semaine de résidence.

P1150756 - copie

L’ Inter-résidence : un lieu d’échange et de consolidation.

Conclusions par les participants :

« Dans tous les changements qui concernent Pôle Emploi, c’est difficile de faire comprendre  les enjeux, ca va trop vite ». « La Résidence est une bonne opportunité pour les CDE qui vont pouvoir investir plein de directions et de projets ». « C’est important de sortir de l’entre soi, d’où l’intérêt de la résidence. Il faut sortir de la zone de confort de Pole Emploi » .

« On s’essoufflait , l’offre, l’offre, l’offre, la résidence amène du souffle »  

« Moi, je ne parle pas d’évaluation au CDE mais d’observation car évaluation cela les terrorise », « La relation de proximité et la personnalisation est le travail de tous les jours des CDE » « (au travers de toutes les démarches de progrès engagées), si Pôle Emploi devient un pôle de création de richesse humaine, nous aurons gagné ! »

« Quand on est trop hors cadre, est ce que le changement-déploiement est facile ? L’intérêt de la résidence est d’être dans le cadre, proche des contextes, … »

« La logique du déploiement classique ne marche pas : ne pas la reprendre ».

« Il faut imaginer des relais de transmission des acquis de la Résidence :

  • en région on a la main mais niveau national, plus difficile
  • utiliser le cadre des 14 agences impliquées dans l’expérimentation
  • favoriser les échanges entre agences, essaimer à partir des CDE ambassadeurs. »

L’innovation ne fait donc que commencer…. Et la journée s’est terminée par un message encourageant de la Direction Générale qui s’intéresse au plus près de la démarche de la Résidence et de son articulation avec les autres démarches de progrès déployées au sein de Pôle Emploi.