LEXIQUE

Ce lexique a pour vocation d’expliciter les termes employés par l’équipe de la 27e Région et de clarifier la démarche pour ses interlocuteurs.

Immersion : afin de comprendre de l’intérieur une problématique publique, économique ou sociale, la 27e Région privilégie des temps longs passés sur place, auprès des équipes professionnelles ou des usagers. On parle d’immersion ou de permanence, puisqu’il s’agit de comprendre les choses en profondeur (de les ressentir!) ce qu’on ne peut pas faire dans un focus groupe, ou un entretien ponctuel. Les équipes en résidence vont donc passer trois fois une semaine sur le site concerné par l’étude (que cela soit un équipement public, un quartier, ou une administration).

Verbatims : ce sont des paroles inspirantes relevées lors de nos échanges avec les usagers, professionnels et acteurs du sujet concerné. Elles permettent de nourrir la réflexion, d’entendre une problématique formulée par ceux qui sont sur le terrain. Elles traduisent donc une expertise d’usage sur une situation, et visent à donner la parole à tous. Les verbatims n’ont aucunement pour but de dénoncer ou discriminer celui qui les a prononcés. Ils sont donc anonymes, et peuvent être supprimés à tout moment en cas d’inconfort. Cependant la transparence de la démarche est un point clé de sa réussite.

Prototypage : pour ne pas s’arrêter au stade de préconisations hors-sol, la démarche de La 27e Région vise à tester concrètement des propositions d’amélioration au sein des services. Pour cela, nous passons pas des maquettes, des schémas, des prototypes. Ces objets « martyrs » visent à soumettre une proposition aux utilisateurs afin de tester sa pertinence avant d’envisager une V.2. Pour tester un prototype, il faut donc se mettre en situation, sur le terrain, avec les acteurs, professionnels et usagers du sujet concerné. Une prototype n’est pas une version finale et fonctionnelle, c’est une pièce à démonter, visant surtout à faire réagir.

Résidents : dans ses projets, l’équipe de La 27e Région fait intervenir des profils professionnels très variés : des « observateurs / explorateurs » issus des sciences sociales, de la psychologie, de la sociologie, ou des sciences de gestion, afin de comprendre en profondeur le contexte. Et des « créatifs / concepteurs » capables de mettre en forme des propositions concrètes – issus quant à eux du design, du graphisme, ou de l’architecture. Cette équipe n’est pas experte du sujet, elle apporte volontairement un regard décalé et bienveillant (ni consultant, ni évaluateur) sur la problématique donnée.

D’autres termes mériteraient d’être éclaircis ? N’hésitez pas à nous en faire part !